Mains entries

Le douglas

Nom latin : pseudotsuga, de la famille des pinaceae

Depuis quelques années, le douglas est devenu fort à la mode en Belgique et a été massivement planté dû notamment à une croissance rapide et donc une révolution plus courte que l’épicéa.

Le bois de douglas est crème à jaune à partir de l’aubier vers les couches superficielles, tandis que le bois parfait (duramen) est différencié par une couleur typique rose saumon à brun rougeâtre, comme le mélèze.

La résistance naturelle du douglas est supérieure à l’épicéa, raison pour laquelle d’aucun préfèreront placer cette essence. Une imprégnation autoclave est cependant nécessaire pour protéger le bois durablement, en sachant que seul l’aubier sera pénétré et non le bois parfait. Le douglas est un des résineux les plus durs, ce qui le rend fort apprécié des scieurs. Sa masse volumique est de 550 Kg/ m³ à 15% d’humidité. Plus résineux que l’épicéa, il n’en est pas moins facile de sciage.

« Promouvoir la gestion
durable de la forêt »
www.pefc.be
CITB-TCHN 643/001 et 002
PEFC/07-31-90